Puerto Escondido…

Posté par guyommexico le 26 mai 2009

Hola !

 

Décidément, en ce moment, je ne sais pas si c’est la fin du voyage qui approche, le nombre croissant de commentaires que je reçois, l’envie grandissante de faire d’autres voyages et de partager à nouveau ou tout simplement la non motivation totale pour les quelques cours qu’il nous reste mais j’ai envie d’écrire !

Je reviens donc vous voir avec de nouvelles histoires, de nouvelles photos, toujours plus hallucinantes… Je n’arrive décidément pas à ne pas être impressionné par chaque voyage que nous faisons. Une fois n’est pas coutume, Puerto Escondido me laissera un souvenir énorme.

 

Puerto Escondido

Pour ce week end de 3 jours que nous avons (ils ont réussi à nous sortir un « día de los profesores »… Un jour férié quoi !) nous partons direction cette petite ville sur la côte pacifique à 12h de car de México DF. Cette ville apparemment connue dans le milieu du surf et du body va nous surprendre au-delà de nos attentes…

Après ces 12h de car donc, nous arrivons vendredi matin sur les coups de 9h30, on se fait transporter sur la « playa de los surfers » par un taxi. A notre habitude, nous ne savons pas où nous atterrissons. Mais bon, comme à notre habitude, nous trouvons un petit hôtel fort sympathique, à 5m de la mer… Le pied… Bon, on mettra de côté les cucarachas (cafards…) !

L’intérieur de l’hôtel, puis la vue depuis l’accueil de l’hôtel :

Puerto Escondido... dans Liens 534k0g  2zprsxk dans Liens

La journée se déroulera d’une manière très simple : nous déposons les affaires, on enfile les shorts de bain, on va louer des planche de body « y ya ! ». Nous allons donc passer la matinée et le début d’après midi sur la plage en face de notre hôtel à essayer de prendre des vagues > 2m… ça ne parait pas énorme dit comme ça, mais la force que développe la mer pour vous expliquer que c’est elle qui vous domine est suffisante pour la respecter !

Sur les coups de 16-17h, nous commençons à avoir faim ! Et oui on se met à la mode mexicaine. On se pose donc sur le restaurant en face de notre hôtel. Une fois l’histoire réglée, on ira se poser sur la plage à regarder pendant de longues heures les surfers…

vfxlxu  2rot69t

Suite à quoi nous rentrons prendre une douche et c’est là que nous faisons la rencontre d’un mexicain un peu « loco » ! On discute, il nous décrit sa vision de la femme (très… mexicaine dirons- nous) et c’est là qu’il nous raconte qu’il est ici pour venir participer à une « pelea de gallo », traduction « combat de coqs » ! Bon bah moi je dis banco !

Nous voilà donc parti pour l’ARENE ! Nous étions les seuls touristes, vous imaginez bien ! Et là c’est comme on se l’imagine : les paris, une grande tension, des gens qui crient, la pesée des coqs, la pose des armes sur leur patte, les rounds, le sang etc. C’était une expérience énorme ! Je ne dis pas que j’y retournerais, restons serein, mais j’ai passé un très bon moment.

Suite à quoi nous sommes allés boire un verre puis nous sommes allés dormir.

 

Le lendemain, samedi…

On retourne une nouvelle fois louer body et palmes (50 pesos la planche, 20 les palmes, soit 4€ pour la journée… bon ça va encore) et on part direction Playa de la Puenta :

i6w6kk

Sur cette plage, hormis le fait qu’il fait environ 72°C (mais cette fois on se fait pas avoir, on met de la crème et tout, pas con ! enfin si mais une seule fois…), nous sommes quasi seuls, tranquilles, un petit coin de paradis comme on commence à avoir l’habitude d’en découvrir, mais qu’est-ce que ça nous plait… et donc après avoir passé pas loin de 2h sur cette plage magnifique, à prendre un peu de vague, à jouer avec un poisson « globo » …

xfb02x

… nous partons direction une autre plage. C’est une plage un peu isolée, à laquelle on accède à pieds en descendant une 150 aine de marches, et voici où nous arrivons :

28a8c1v

Une fois s’être baignés dans une eau à 30-31°C (très chaude oui… ça me rappelle un peu la Caled’ tout ça), il est temps de manger. Allez devinette :

Où ont bien pu manger ces 5 touristes qui nous énervent avec leurs destinations toujours plus belles à chaque fois ?

Petit a – sur la plage

Petit b – dans un fast food

Petit c – Obiwan Kenobi

Et d, laaaaa réponse d.

[tic tac tic tac]

-          Hmmm… J’hésite… mais je vais dire la réponse a Jean-Pierre.

-          C’est votre dernier mot cher lecteur ? Il vous reste le moite/moite encore…

-          C’est mon dernier mot Jean-Pierre !

Bah oui attendez, on ne va pas non plus se priver en plus ! Nous avons donc mangé avec cette vue sur le Pacifique :

8y714p

Pendant cet interlude, nous faisons la rencontre de Pedro (bon, il ne s’appelait pas comme ça mais bon ça fait plus vrai…) qui nous propose d’aller voir des dauphins, des tortues et de manger ce que nous aurons pêché… Sur le papier ça fait rêver on est d’accord… Et bien on verra demain, mais nous sommes un peu sceptique quand même…

Bon après ça, on retourne sur la même plage que la veille pour prendre nos vagues, mais bon, au bout de 20 min, Kamel et Franck se sont fait sortir par la mer, ils n’ont pas réussi à passer les vagues  pour ensuite pouvoir les prendre, ils sont épuisés : retour sur la plage. Dan et moi, par nous ne savons quel miracle y arrivons, et la on se fait une session oufissime… Vraiment plaisant. Bon faut pas déconner, je finis quand même par me faire sortir aussi suite à une vague mal prise je manque de me noyer (pas quand même mais c’est chaud, les vagues font bien 2.50-3m de haut).

2nl8th5

Suite à quoi, on ira prendre une douche, manger un truc et aller dans un bar à 3min de notre hôtel, sur le sable, un peu à la roots, bonne musique, des gens sympa, détendu. On a prévu de se coucher pas tard, le rdv de demain pour les dauphins est à 7h30… Bon bah l’ambiance est tellement sympa qu’on ira se coucher vers 3h30 !

 

Dauphins nous voilà !! (on espère…)

On se lève, c’est dur, il est très tôt pour nous qui ne nous levons pas avant 10h depuis 4 mois… Mais bon, comme le dit Franck « se lever pour aller nager avec des dauphins c’est nettement plus facile que pour aller en cours ! ». Bien dit l’ami !

On se fait donc ramasser par un taxi, on arrive au lieu de notre départ :

9uym3k

Et la, tous endormis, on part, il fait à peine jour, le temps est magnifique, il n’y a pas un bruit (bon ok, le moteur du bateau fait un peu de bruit…) et on file vers le large (pensée à Romu).

2m7ax5t

Le gars nous annonce qu’on doit partir tôt parce qu’à cette heure là, les dauphins se nourrissent de poissons et donc sont à la surface et que passée une certaine heure ils disparaissent etc.

Et là, au bout de quelques kilomètres, c’est l’hallucination totale. Nous en restons ébahis devant un tel spectacle. Ce n’est pas 5 ni 10 dauphins que nous voyons, mais des dizaines et des dizaines de dauphins qui sautent, nous suivent, se mettent juste devant le bateau… Une des images qui me restera très longtemps associée au Mexique à n’en point douter…

9iwxte  vo947s

Bon la première chose qu’on demande c’est si c’est dangereux ou non d’aller nager alors qu’ils sont à 3m de nous, il nous dit que c’est mieux de s’éloigner un peu quand même pour se mettre à l’eau et qu’on ne soit pas au milieu du troupeau.

2d1sg3m

Et puis pour que vous puissiez vous rendre compte un peu de ce que je veux dire quand je dis « des dizaines et des dizaines » (oui je m’auto quote !), je vous laisse admirer le spectacle

Image de prévisualisation YouTube

Bien sûr, durant ce périple nous avons aussi pêché : iwk8lf

Vue 2 couples de tortues se reproduire, vu un serpent de mer etc. Bref une randonnée maritime EX-TRA-OR-DI-NAIRE ! Je n’ai pas d’autres mots, rien que d’y repenser, d’en parler, de vous le raconter… J’aurais tellement aimé partager ce moment avec plus de gens, mais j’espère déjà que j’arrive un peu à vous faire rêver.

Nous rentrons ensuite à port (ou plutôt à plage), déposons nos 2 poissons (environ 5kg chacun) dans un restaurant (toujours sur la plage bien sûr, je ne vais pas refaire J-P Foucaud à chaque fois !) pour qu’ils nous le préparent.

seqgli  2mwv1aa

Pendant ce temps Franck et moi allons faire de la plongée masque/tuba pour voir des centaines de poissons colorés et autres joyeusetés du monde marin.

Et puis nous retournons à l’hôtel pour préparer nos bagages (sur la route nous tombons sur ceci :)

246pe29

Nous passerons le reste de l’après midi autour de la piscine de l’hôtel puisqu’il fait bien trop chaud pour aller sur la plage. Nous ferons la rencontre de Mexicains (architecte, Médecin, designer industriel …) fraichement diplômés qui ont décidé de prendre un peu de bon temps avant de se lancer dans la vie professionnelle à corps perdu !

Puis nous rentrons au DF…

 

J’ai passé un weekend génialissime, que je n’oublierai pas de si tôt…

 

Je vous remercie encore une fois de m’avoir lu, de m’avoir attendu et de continuer de me suivre. Je vous remercie également pour vos commentaires toujours plus nombreux et motivants.

 

Je vous embrasse fort !

Retour dans 2 semaines et 1 jour…

 

Guil.

 

PS : prochain et surement avant dernier article, sur Corralejo que nous avons visité le weekend dernier…

 

PS² : 2 nouvelles de dernière minute !

- Nous venons de passer à la télé dans une émission sur les chanteurs mexicains dont nous avons assisté au tournage le weekend dernier. Trippant de se voir à la télé et dommage qu’on n’ait pas pu enregistrer.

- Je viens d’avoir le résultat d’un projet de fin de cycle sur une de mes 3 matières.

En design des systèmes productifs : nous avons un partiel qui reprendra tous les exos faits lors du semestre. Sauf si (et c’est là que c’est intéressant) on obtiens le meilleur résultat lors du dernier projet. Ce projet c’est en gros définir la meilleure organisation pour une ZAC : auditorium, salle de presse, salle multimédia, salles de banquets, centre commercial, parking etc. Avec une 15 aines de contraintes (les aires respectives, tel truc doit etre proche de tel autre etc.), des coûts à analyser, des déplacements à étudier, des matrices 10*10 à faire sur excel, des formules longues comme mon bras à rentrer etc.

Et celui qui arrive à avoir le coût le plus bas en respectant toutes les restrictions gagne non seulement un 100/100 à son projet mais est aussi excusé d’examen final pour lequel il obtient d’office 100/100 !! Bon, au début je m’en moquais un peu du « concours », j’ai juste fait mon travail tranquille émile etc. Et une fois plusieurs solutions effectuées, on compare avec les autres nos résultats et ça tourne pour tout le monde entre 37 millions et 42 millions (j’avais pour ma part jusque là 39 millions, donc ça m’allait largement).

Bon le truc c’est que la Maestra nous demande de faire au moins 2 organisations différentes. Je fais donc ma deuxième et là : BOUDOUM : 31.1 millions ! je colle 6 millions au meilleurs résultat !Et après révisions, modifications etc. je tombe à 30.188 millions ! Tout content, je rends mon projet, je n’entends personne me battre, ça se profile bien. Et là c’est le drame, j’en parle avec l’autre français que je ne vois quasiment jamais et lui a trouvé 30.112 millions… Je suis donc bien déprimé au final.

Et là, miracle, aujourd’hui j’apprends qu’elle a rendu les résultats et qu’elle a décidé de choisir les 2 meilleurs projets car très proches, celui de l’autre français et… LE MIEN !! Je ne passe donc pas l’examen final de cette matière, j’ai 100/100, ce qui fait qu’avec le reste du semestre cette matière est acquise pour moi avec une moyenne de … 100/100 ! yeepee ! Vive le mexique

Publié dans Liens | 5 Commentaires »

Acapulco en vidéo…

Posté par guyommexico le 23 mai 2009

Hola !

 

Bon, j’avais parlé d’une vidéo fut un temps… ou pas… je ne me rappelle plus bien, toujours est-il que j’ai pris le temps de l’upload-er pour vous la montrer.. Le contexte ? très simple : Nous sommes dans l’hôtel à Pie de la Costa, à côté d’Acapulco, là où nous avons passé ces moments que nous pensions les derniers au Mexique.

Je vous laisse donc juger !

Image de prévisualisation YouTube

 

L’article sur Puerto Escondido est presque terminé…

Demain c’est Corralejo…

 

guil.

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Acapulco, Taxco, mon anniversaire…

Posté par guyommexico le 18 mai 2009

Coucou les p’tits loups !

Ne pas lacher le bon bout quand on le tient ! En ce moment je suis dans une phase motivation donc je continue d’écrire. On a l’impression, à chaque fois que j’en parle que c’est un travail titanesque, qui demande moult efforts et sacrifices…

Des sacrifices, clairement non. Ça me prend un temps fou de rédiger, mettre en forme ma pensée pour que ce ne soit pas trop décousu ni fatiguant à lire, mais cela reste un plaisir, sans quoi j’aurais arrêté depuis looooongtemps. Bon, comme me l’a fait remarque Guillaume P. tout à l’heure, il reste des fautes, c’est vrai que j’essaye d’en faire le moins possible, mais je vous avoue que pour le dernier article je ne l’ai pas relu… Bref je vais tâcher de faire attention.

Des efforts, clairement oui. Visionner les photos, faire un tri, les redimensionner, les héberger sur internet, mettre les liens, raconter notre histoire, aérer la chose, essayer de mettre quelques traits d’humour, intégrer les photos au texte…

Mais comme je le disais, cela reste un plaisir. Pourquoi ? Quand je vois des commentaires comme certains m’en font, de JH, des amis que je n’ai pas vus depuis longtemps, de la famille etc. ça me motive bien plus que vous ne pouvez ne le penser ;)

Ceci étant dit, je vous remercie de continuer de me suivre après ces 15 semaines et demi de voyage, de découverte, de rigolade, d’émerveillement, de partage, de rencontre, d’amitié, d’amour…

 

Repartons sur le récit à proprement parlé maintenant !

 

La casa Alpina

Cette maison où nous vivons originellement à une 20 aine s’est vidée pendant l’influenza (grippe en español). Vidée veut dire qu’on s’est retrouvé, au pire du pire, à 8… Mais bon, cela ne nous a guère empêché d’en profiter. En effet, durant le temps passé avec les parents, nous avons fait des « repas de famille ». Je m’explique, au pire de la crise (car ça en a réellement été une ici…) et comme par magie, nous nous sommes organisé des repas tous ensemble, mes parents compris : vin rouge, fromage de chèvre français, BBQ… Et en l’espace d’un instant, nous avons tout oublié, c’était comme une famille pour tout le monde, avec les cousins éloignés, oncles et tantes etc.

C’est un moment qui a fait énormément de bien à tout le monde, et je sais que les copains aimeraient vous remercier les parents :)

 

La décision

Voyant que nous n’aurions pas cours avant au moins le 6 mai, nous avons décidé de partir de DF. La destination sur laquelle nous nous sommes tous accordés a été « Puerto Escondido ». Sauf que, environ 30min avant de partir, l’OMS augmente son niveau d’alerte à 5, transformant l’épidémie en pandémie et le voyage en « partons-nous ? ».

C’est alors que nous décidons de rentrer en France, j’appelle Air France, on fait changer les billets, nous partons de Mexico le lundi 4 mai. Ce choix étant fait, cela marque la fin d’une aventure. Rien que d’en reparler maintenant, les larmes me viennent. Je vous jure que nous n’étions pas beaux à voir à ce moment. Les uns dépriment sur la terrasse, les autres appellent leur famille en France pour les avertir etc. Mais surtout ce que nous faisons tous c’est de nous rappeler tous ces merveilleux moments que nous avons passés ensemble, ces voyages, ces découvertes etc. Mais surtout, nous constatons à quel point nous avons développé un sentiment très fort d’amitié entre nous.

Qu’à cela ne tienne ! On partira quand même en week-end direction : Pie de la Costa (à côté d’Acapulco) puis Taxco. On part tous avec cette idée que nous devons profiter un maximum de tout ce temps, que ce sont nos derniers moments au Mexique.

On se trouve donc un hôtel, sur la plage. Je veux dire SUR la plage, vraiment…

 

L’hotel : Acapulco, Taxco, mon anniversaire... dans Liens 315h2j9  16b0mwy dans Liens

La plage : 1zb6hpg

 

Et puis bon, comme nous sommes encore en période de doute (même si la décision de rentrer a été prise), on se tient au courant des news, on va dans un cybercafé voir nos mails de l’université etc. Et puis on achète le journal d’Acapulco aussi, il faut bien se ternir informer !

ngu2ar

 

Bon après, quand on regarde la UNE de ce journal, on a littéralement explosé de rire, pour ceux qui ne parlent pas trop español, « Turistas, mejor ni vengan » signifie « Toursites, c’est mieux de ne pas venir ». Bon, quand on regarde le cadre, nous, on ne regrette pas :

mijprq  2wp0cnp

 

Nos 2 jours à Acapulco se résumeront à se rappeler les énormissimes, extraordinaires, fantasmagoriques, inoubliables, inespérés moments que nous avons passé au Mexique, à se prendre des vagues monstrueuses dans la tête, rire, bien manger, et construire une reproduction de Chichen Itza (qui résistera bien à la marée, mais pas aussi longtemps qu’on l’aurait aimé !)

f9gi06

Ah oui, au fait, les Kromak sont partout ! oic2ep

Pour le dimanche, nous avons décidé de partir à …

 

Taxco

Nous reprenons donc ENCORE le car (ça devient un vraie habitude au Mexique…) direction cette petite ville des montagnes. Bon petite ville, ça reste à l’échelle mexicaine, donc ça envoie du patey ! C’est une ville vraiment superbe, plein de petites ruelles à flan de montagne, pavées, des marchés partout (ou plutôt une sorte de grand marché en fait), des coccinelles partout etc.

C’est aussi LA ville de l’argent au Mexique. L’argent 925 (à 92.5%), il doit comporter la marque sinon : c’est du toc ! Bref, on se trouve un hôtel, on va sur le toit :

2q87l06  2s7jbqa

On va lire un livre rapidement pendant que Dan prend sa douche : mslr3c

On sort de l’hôtel : 28bvby8

Et on va se balader la journée durant dans les petites rues du marché : 286w40

Puis on rentre à México DF le dimanche soir pour prendre l’avion le lundi soir. Sauf que là, on commence tous à sérieusement se dire qu’on ne veut pas que ce soit fini, cette aventure, cette vie à la mexicaine. Chacun dans son coin commence donc à ruminer de plus en plus des « j’ai pas envie de partir » ou encore « je me demande si ce n’est pas une connerie » etc. On décide donc d’attendre de voir les nouvelles du dimanche soir pour prendre une décision. Ce que nous faisons.

C’est donc le lundi matin que j’appelais Air France pour modifier nos dates de billet d’avion et prolonger ainsi notre « intercambio » et ne pas avoir cette impression douloureuse de partir comme des voleurs. Repoussé dans un premier temps au 13 mai (pour voir l’évolution) puis au 9 juin, dans le même avion que nous devions prendre à l’origine, tout rentre dans l’ordre. Il nous reste donc 1 mois pour profiter ! Mais dans un premier temps il faudra reprendre les cours etc.

 

[break d’une semaine]

 

Le mardi 12 mai 2009

Aujourd’hui c’est mon anniversaire. Le problème, c’est que j’ai appris 2 jours plus tôt qu’un ami va mourir à cause d’un cancer aux poumons (provoqué par la cigarette) qui a atteint le cerveau. Pourquoi j’en parle ? Pour te dire Xav que je pense fort à toi, à ta petite femme et ta petite fille de même pas 1 an. Je pense tellement à vous depuis que j’ai appris que les médecins n’avaient plus d’espoir, j’ai tellement pleuré aussi. Je vous envoie toutes mes pensées les plus positives. Nous n’oublierons pas, sois en sûr.

Vous imaginez donc que je n’ai franchement pas envie de fêter mon anniversaire, ce que je dis à Franck « je ne sais pas si vous préparez quelque chose, mais je n’ai vraiment pas la tête à fêter mon anniversaire aujourd’hui… peut-être plus tard ».

C’est là qu’ils ont pris un risque : me le fêter malgré tout.

Et je vous assure que je les remercie énormément, j’ai vraiment énormément de chance d’avoir des amis comme eux, ici, dans les moments rigodrôles comme dans les moments tristes de la vie. J’ai été très gâté, ils ont réussi à me faire avoir des fous rire, ils m’ont fait la surprise de m’emmener et m’offrir un restaurant de viandes argentines (le repas, pas le bâtiment…).

Bref, je vous remercie énormément les copains…

 

ok3lp5

 

- Un T-shirt de l’UNAM – école d’ingénieure

- Un calçon des Pumas (le symbole de l’UNAM, et le noms de toutes les équipes professionnelles, semi-professionnelles, amateurs de l’UNAM)

- Un cd de musique

- Un dvd pornographique acheté sur le marché ! (parce qu’ils savaient que je n’en ai jamais vu… Je ne l’ai toujours pas regardé d’ailleurs !)

- Des photos depuis notre arrivées au Mexique, jusqu’à aujourd’hui

- Le restaurant

 

Voila pour aujourd’hui :) Vous savez tout maintenant ! (enfin presque…). Là nous revenons d’un week-end extraordinaire (je dis ça à chaque fois mais c’est la vérité vraie !) à Puerto Escondido où nous avons vu 1 million de choses ! Je suis actuellement en train de faire le tri des photos, mais avant de mettre ce futur nouvel article, je voulais rattraper le temps perdu, et mettre ce qui se trouve ci-dessus !

J’espère encore une fois que me lire vous aura plu :)

Je remercie une nouvelle fois tous ceux qui me mettent des commentaires, vous qui me lisez, qui me suivez, c’est important, donc :

MERCI !

 

à très vite !

guillaume

Publié dans Liens | 4 Commentaires »

Papantla, El Tajin, Coyoacan, UNAM…

Posté par guyommexico le 7 mai 2009

Bonjour tout le monde !

Papantla, El Tajin, Coyoacan, UNAM... dans Liens 3493qdv

 

Ça y est, je reprends du service ! Après tout ce temps, toute cette attente, ces absences, ce cochon enrhumé comme l’a si bien dit Romu ! En effet, la pression à México DF et à niveau mondial a l’air de se calmer un peu, l’économie du Mexique vient de prendre une telle baffe que ça va être long de remonter, ils essayent donc de relancer au plus vite l’économie, la vie recommence donc doucement… En même temps après la fermeture de 97% des restaurants de la plus grande ville du monde, fallait faire quelque chose (plus de 35 000 restau fermés…).

Après avoir pris la décision de rentrer en France, avoir changé nos billets etc. nous avons pris la décision de retarder un peu notre départ (et donc de re-changer les billets :p) en attendant de voir ce qu’ils se passent durant tous les conseils/réunions/discussions etc. qui vont avoir lieu durant les prochains jours.

Conclusion : retour actuellement prévu pour le 14 mai à 13h55 (heure de Paris).

Retour à nos voyages !

 

Papantla, El Tajín

Plus de photos

On repart en arrière, au 22 avril 2009 ! Ce soir est un grand soir pour moi, pourquoi ? Les parents débarquent au Mexique ! Arrivée en soirée à l’aéroport Benito Juarez, retour vers leur hôtel, on se pose, on discute, quelques larmes coulent (mamaaaaaaaan J ). Premier contact avec le Mexique très positif ! Le jeudi, j’ai cours, ils visitent donc la ville de leur côté et on se rejoint le soir. C’est le lendemain que tout commence, le vendredi 24 avril 2009. On part avec les parents direction Chapultepec. Programme du jour : musée anthropologique, jardin botanique etc. Sauf qu’arrivés devant le musée « C’est fermé à cause de la grippe porcine (qu’on appelait encore de cette manière à cette époque) et ça le sera jusqu’à nouvel ordre, idem pour les établissements scolaires etc. » SUPER ! Du coup nous, on s’en fiche, vous vous doutez bien, un peu déçus certes, mais (et là je reprends l’expression de mon ami Romu) :  « C’est pas un cochon enrhumé qui va arrêter les Meyniel ! »

Du coup, le samedi nous partons direction Papantla, dans l’état de Veracruz. Pourquoi ? C’est très simple : la vanille. Hmmm j’entends encore des gens dans le fond qui se disent « oui la vanille ok, mais bon… pourquoi ? ». Tout simplement parce que le paternel est fan de vanille et que cette ville est réputée comme étant la « maison mère » de la vanille mexicaine. Bon j’avoue je n’en avais pas la moindre idée mais une fois renseigné, je me rends compte qu’il y a aussi des ruines Totomok… Tometok… Tekomoc… Fin des tas de pierres empilés qui font tourner l’économie locale ! Nous voilà donc parti.

Nous arrivons donc dans ce village de montagne, on retrouve notre hôtel qui donne sur le Zocalo dont la vue était la suivante :

vxcfo9 dans Liens

Fort sympathique ce petit Zocalo. Très vivant, tous âges, une vraie tranche de vie qui permet à mes parents de s’immerger dans la vie mexicaine rapidement. En petit bonus, on a même le droit au spectacle des « voltigeurs ». Les gars montent en haut d’un poteau, s’attache une corde au ventre, se jette dans le vide et en tournant (le poteau) ils descendent progressivement, la tête en bas… Vous êtes d’accord hein, sur le papier ça paraît débile de faire ça ? Bah ça fait le même effet dans la réalité !

11m9d29  20sadq9

Suite à quoi, mon père rêve en secret (enfin c’est pas vraiment secret…) d’aller visiter une plantation. Chose que nous trouvons au deuxième magasin de vanille dans lequel nous entrons ! Banco, on part donc, 10min de taxi, et on se retrouve dans une plantation : 1ha de plantation à l’air libre, une parcelle abritée de la lumière… Mais surtout le gros gros coup de chance que nous avons c’est que nous arrivons pour la floraison (qui à lieu de mi avril à fin mai début juin, seulement entre 8h et 11h30 du matin, et la fleur ne dure qu’une journée…).

La plantation (couverte) : 2ngriio

Petit cours sur la vanille :

Elle ne peut être fécondée comme toutes les plantes : par le vent, les oiseaux, les insectes etc. Pour marier la vanille 3 possibilités :

-          Le colibri (vous savez celui qui sait faire du sur place)

-          une abeille dont j’ai oublié le nom (pardonne moi papa… ça ressemble a pomp-quelquechose non ?) et qui ne vit qu’au Mexique (les fois où elle est exportée dans d’autres pays, elle ne féconde plus la vanille… pas casse-bonbon déjà…)

-          et l’homme.

En image maintenant :

-          La fleur de vanille (avant fécondation manuelle) : v62dk5

-          La même fleur APRèS fécondation : 168eblf

-          L’abeille en mesure de féconder : 11vsg2d

-          L’homme en mesure de féconder la vanille : 95slea

-          Le résultat quelque temps après : ipy3bd

 

Et puis on s’est un peu baladés dans la plantation :

v2y2oz  adnima

298zg3

Et la plantation que nous avons visité (chaque plantation possède sa propre marque, son « blase » quoi !) :

in7v2f

Suite à cet épisode énormissime et fort intéressant, nous partons pour El Tajín. Le fameux regroupement de vieilles pierres donc je parlais au dessus. Et bien pour ce 6ème site archéo que je visite, je l’ai trouvé encore une fois hallucinant et différent des autres… Je vous laisse juger en image :

mmqzib

2d9xqgo

Le retour à la réalité de Mexico DF aura été un peu surprenant. En effet, nous sommes le lundi 27 avril, cela fait 3 jours que c’est la darasse sanitaire au Mexique, les écoles fermées, les restau, les gens portent des masques etc. Bref je ne vais pas refaire l’histoire, vous avez vu les infos, entendu les news etc.

 

Mexico DF, Coyoacan, Unam

Plus de photos

Bon le reste de la semaine, c’est la folie furieuse dans le monde, on ne sait pas ce qui se passe etc. Bref, nous on s’en fiche, on part visiter Coyoacan et le campus de l’UNAM. Bon, la situation fait que la visite de Coyoacan est très tranquille et c’est pas plus mal ! Mais c’est à l’UNAM que je prends le plus gros choc. C’est vide de chez vide… Voici quelques photos :

2nsnosl  2mrbf3t

2u7ylnr  2lbkzkz

 

Voilà pour aujourd’hui, la prochaine étape sera Acapulco et Taxco. Mais maintenant, après ces 2h de travail, je vais aller me préparer le repasdu soir !

J’espère que cette article vous aura plu, et pour ceux qui continuent de me lire, merci d’avoir attendu ;)

 

Besitos !

Publié dans Liens | 7 Commentaires »

 

Séjour en Finlande |
voyage au perou |
afbexpe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyages en Inde
| latinos
| Bord de mer à St-Pierre La Mer